TOKAIDO

RENCONTRE à la librairie

le vendredi 8 décembre à 19 h 30

 avec Philippe DELORD, peintre et illustrateur,

à l’occasion de la sortie de son très beau livre  » TOKAIDO 53, A scooter, sur les traces de Hiroshige  » aux éditions Elytis.
Philippe Delord, par l’écriture et le dessin y raconte son voyage en scooter sur la mythique route du Tokaido et ses 53 étapes , , sur les traces du vieux Tokaido, présentes dans la mémoire japonaise et progressivement effacées dans le Japon d’aujourd’hui.
Que vous soyez amoureux du Japon, des voyages, de la peinture, ou du scooter, venez découvrir ce très beau livre, entre carnet de voyage et reportage, et son auteur, Philippe Delord .
Une très belle idée de cadeau pour les fêtes de fin d’année.

Publicités
Publié dans LIttérature Japonaise, VOYAGES | Laisser un commentaire

DIX ANS DIAPORAMA

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vidéo | Publié le par | Laisser un commentaire

LA 2CV LA NUIT

Une fois de plus, les éditions du Sonneur, nous offrent avec cette si belle collection « ce que la vie signifie pour moi » créée par Martine Laval, un petit bijou littéraire, l’un de ces livres, jamais rangés, posés sur une table, que l’on se prend à lire ou relire comme une friandise qui vous est offerte.

François Place,grand auteur et illustrateur jeunesse ( La fille des batailles, les derniers géants, Grand Ours), nous dévoile ses vacances familiales passées,enfant, en Corrèze. Des vacances dans un monde rural, plus tout à fait le même ni tout à fait un autre, dans un monde où a priori l’imaginaire et l’aventure n’ont pas leur place. Mais l’ennui et le monde de l’enfance veillent, insufflant sans doute chez ce doux rêveur les prémices des mondes qu’il inventera et dessinera .Tenez vous prêts à embarquer pour un récit plein d’humour, de poésie, de tendresse.

Publié dans Accueil, Littérature Française | Laisser un commentaire

10 ANS ENSEMBLE

Quatre ans d’amitié ont suffi à nous donner envie de fêter ensemble nos dix ans d’existence.
Dix ans de création, dix ans de lecture, dix ans de rencontres avec des auteurs, des illustrateurs, des histoires et surtout des lecteurs.

Les éditions HongFei cultures et la librairie “C’est la faute à Voltaire” vous convient à fêter ensemble, leurs dix ans

le dimanche 15 octobre 2017
à partir de 15 h

à la brasserie HIPPEAU  ( 3 rue François 1er  Amboise)

A cette occasion, le nouveau livre des éditions HongFei, Dix ans tout juste sera présenté au public en présence de Franck Prévot, en écho à l’invité de la librairie, François Place, qui fera découvrir aux lecteurs l’univers de son enfance, à l’occasion de la sortie de son  livre la 2 CV, la nuit, aux éditions du Sonneur.   

TOUT LE PROGRAMME

ENTREE LIBRE ,l’après midi, et partir de 20h, sur réservation, le repas restant à la charge des participants

(merci d’adresser votre réservation en indiquant le nombre de personnes présentes à contact@hongfei-cultures.com ou cestlafauteavoltaire@wanadoo.fr)

Suivez L’ÉVÉNEMENT SUR FACEBOOK

Publié dans Accueil | Laisser un commentaire

LE DERNIER VOL DU FLAMANT de Mia Couto

Editions Chandeigne (09/2015) Prix 20€ ISBN 9782367321189

Editions Chandeigne (09/2015)
Prix 20€
ISBN 9782367321189

Tizangara, village imaginaire du Mozambique, est le théâtre d’événements délirants. Les casques bleus, venus surveiller le processus de paix à la fin de la guerre civile, explosent sans laisser de traces, si ce n’est celle de leur membre viril. Massimo Risi, inspecteur italien des Nations Unies, est dépêché sur les lieux pour élucider ces morts mystérieuses. Accompagné d’un traducteur, il arpente Tizangara à la recherche d’indices.
Dans une enquête policière crue, hilarante et mélancolique, Mia Couto s’inquiète de l’évolution de son pays : le Mozambique. L’auteur dépeint avec un humour décapant l’histoire récente du Mozambique : l’immense espoir suscité par l’indépendance, la confiscation du pouvoir par les héros d’hier et la fin de la guerre fratricide sous le regard de la communauté internationale.

« Le dernier vol du flamant parle d’une perverse fabrication d’absence – du manque d’une terre tout entière, d’une immense confiscation de l’espoir par la cupidité des puissants. La progression de ces prédateurs de nations nous oblige, nous écrivains, à un engagement moral croissant. Contre l’indécence de ceux qui s’enrichissent grâce à tout et à tous, contre ceux qui ont les mains souillées de sang, contre le mensonge, le crime et la peur, contre tout cela la parole des écrivains doit se dresser. Cet engagement envers ma terre et mon époque a guidé non seulement ce livre mais aussi les précédents. » Extrait du discours de Mia Couto lors de la remise du prix Mario Antonio le 12/06/2001 pour ce livre.

Publié dans Littérature Etrangère, Roman policier | Laisser un commentaire