L’ART DU CRIME T1 PLANCHES DE SANG par Marc Omeyer et Olivier Berlion

Neuf arts. Neuf crimes. Une vie : voilà le slogan d’une nouvelle série de 9 albums chez Glénat, L’Art du Crime.

Rikers Island. Etats-Unis. 1973. Du fond de sa cellule, Rudi Boyd Fletcher, un serial killer condamné à perpétuité va aller au bout d’un projet narratif unique et insensé : 9 arts, 9 crimes, 9 histoires. L’Art du Crime va devenir le projet fou de cet homme.

Chaque album décrit une intrigue criminelle liée à l’un des 9 arts majeurs : peinture,  littérature, sculpture, cinéma, musique, architecture, théâtre, audiovisuel et bande dessinée. Chaque tome est réalisé par un dessinateur différent et se déroule dans des lieux et époques variées. Au fur et à mesure des albums va se dessiner une arche narrative d’ensemble, qui se révèlera pleinement au dernier tome.

Editeur : GLENAT (04/2016) Prix 13.90€ ISBN 9782723495608

Editeur : GLENAT (04/2016)
Prix 13.90€
ISBN 9782723495608

T1 : Planches de Sang .

Manhattan, 1972. Rudi Boyd Fletcher est hanté par un comics que l’auteur, Curtis Lowell, a laissé inachevé. Ce dernier étant mort accidentellement, Rudi est persuadé que les cinq planches manquantes se trouvent quelque part, chez un collectionneur milliardaire, un journaliste d’investigation ou entre les mains d’une jeune métisse indienne, Nora. Ses recherches laissent derrière lui son lot de cadavres et John Stoner, dit Snail, un inspecteur new-yorkais, mène l’enquête. Il va devoir pourchasser Rudi et pour cela, partir lui aussi à la recherche des cinq planches manquantes. Si elles existent…

Publicités
Publié dans Bandes Dessinées, Roman policier | Laisser un commentaire

LES OMBRES DE CANYON ARMS de Megan Abbott

Editeur : Flammarion (04/2016) Collection : Ombres Noires Prix 8€ ISBN 9782081383340

Editeur : Flammarion (04/2016)
Collection : Ombres Noires
Prix 8€
ISBN 9782081383340

1953. Penny Smith débarque à Hollywood, des rêves de gloire plein la tête. Entre promesses de contrats et premiers rôles bidons, elle déchante rapidement et devient maquilleuse pour un studio. A Canyon Arms elle découvre le bungalow de ses rêves, s’y installe malgré les étranges rumeurs dont lui parlent ses voisins. Mais la mémoire du lieu refait surface lorsqu’elle découvre un étrange message laissé sur le mur de la cuisine par l’ancien locataire.

Megan Abbott brouille constamment les limites entre rêve et réalité ce qui crée un climat anxiogène et qui rappelle la pesanteur de Mulholland Drive de David Lynch comme l’évoque l’auteur dans la postface.

« Le plus important dans une œuvre d’art est l’effet qu’elle engendre sur le récepteur, en l’occurrence le lecteur, et que les formes courtes (poèmes , nouvelles) sont celles qui s’y prêtent le mieux. » Edgar Allan Poe

Voici donc une nouvelle captivante de la collection Ombres Noires, à la fin ambigüe et où beaucoup de choses restent inexpliquées. A vous de lire et de trouver votre propre explication. Cette nouvelle de Megan Abbott fait partie de la sélection du prix Edgar Allan Poe 2016.

Publié dans Littérature policière, Nouvelles, Roman policier | Laisser un commentaire

BETTY de Arnaldur Indridason

Editeur Points (2012) Collection : Points Roman noir Prix 6.80€ ISBN 9782757830444

Editeur Points (2012)
Collection : Points Roman noir
Prix 6.80€
ISBN 9782757830444

« […] je ne savais rien sur Betty, à part que je l’aimais plus que ma propre vie. Il n’est sans doute bon pour personne d’aimer comme j’aimais Betty. Dans mon cas, ça s’est terminé par une tragédie. »

L’Islandais Arnaldur Indridason signe avec Betty une fiction inspirée du Facteur sonne toujours deux fois (1934). Pas d’enquête, mais un clin d’œil appuyé à des auteurs comme James M. Cain ou Jim Thompson, pour une histoire d’amants diaboliques avec retournement de situation.

Ecrit avant la série des enquêtes du commissaire Erlendur, ce texte, dont l’intrigue est connue,  est un excellent polar sur la manipulation.

Publié dans Littérature d'Europe du Nord, Littérature policière, Roman policier | 2 commentaires

BALLES PERDUES de Hill (scénario), Matz (Adapt.) et Jef (Ill.)

Editeur : Rue de Sèvres (2015) Collection : BD ADO-ADULTES Prix 18€ ISBN 9782369810681

Editeur : Rue de Sèvres (2015)
Collection : BD ADO-ADULTES
Prix 18€
ISBN 9782369810681

1932. Arizona, période la Prohibition. Roy Nash sort de prison, à laquelle il était condamné à perpétuité. Pour payer la dette de sa libération envers le boss de Chicago, Roy est à la poursuite de trois braqueurs qui ont filé avec le magot sans partager. L’un a de plus embarqué Lena, l’ex de Roy, dans l’aventure. Roy parcourt les bas-fonds de Los Angeles à la recherche des fuyards, fâche les mafieux locaux, un détective à l’honnêteté discutable et ses propres patrons… De la vengeance, du magot ou de Lena, quel sera le vrai moteur de la quête de Roy ? Et surtout, comment survivre au milieu de ces gangsters à la gâchette facile ?

Matz adapte ici un scénario de Walter Hill. L’ambiance est sombre et sanglante. Au dessin,  Jef alterne les cases larges et pleines avec de magnifiques décors restitués (Monument Valley, Dowtown L.A. ) et les plans serrés, le tout dans une ambiance chromatique sépia. Walter Hill, dans ce scénario inédit, réunit tous les ingrédients d’un polar envoûtant et haletant.

Publié dans Bandes Dessinées, Roman policier | Laisser un commentaire

LE FACTEUR SONNE TOUJOURS DEUX FOIS de James M. Cain

Editeur Folio (2000) Collection : Folio policier Prix 5.40 € ISBN 9782070410408

Editeur Folio (2000)
Collection : Folio policier
Prix 5.40 €
ISBN 9782070410408

Pourquoi ne pas lire ou relire un classique de la littérature policière qui a inspiré les écrivains et les réalisateurs !

Ce roman de 1934 raconte une passion banale entre deux êtres très ordinaires qui débouche sur un crime dont les mobiles centraux sont l’argent et le sexe. L’écriture est concise et rythmée et sans porter le moindre jugement moral sur ses personnages, James Cain met en évidence leurs motivations et montre comment l’obsession de la réussite aboutit au naufrage d’individus fascinés par le rêve américain.

« Ceci devrait être un meurtre tellement désolant que ça n’en serait même pas un, mais seulement un banal accident de voiture qui arrive quand des hommes sont soûls et qu’il y a de l’eau-de-vie dans la voiture et tout ce qui va avec . »

Le facteur sonne toujours deux fois a donné lieu à différentes adaptations cinématographiques, notamment en 1946 avec Lana Turner.  Un très beau film noir des années quarante.

Publié dans Littérature policière, Roman policier, Un livre, un film | Laisser un commentaire