LIRE OU RELIRE MARGUERITE DURAS (1914-1996)

durasA l’occasion des 20 ans de la disparition de Marguerite Duras, quelques suggestions de lectures, pour découvrir ou re découvir cette très grande écrivaine, si féminine et complexe.

Pour ceux qui, comme moi, jeunes adultes, ont découvert Marguerite Duras, son écriture si particulière, magnétique, qui, complexe parfois, prend le lecteur par la main, touche à son intime, sachez que la relecture de ses textes a chassé bien vite la crainte d’être déçue pour de nouveau laisser la magie s’opérer.

Que lire, par quel texte commencer la découverte de Duras ? La tentation est grande de conseiller  » un barrage contre le Pacifique », inspiré de sa propre adolescence,  et « l’Amant »,  qui lui valut le prix Goncourt en 1984, aux traits également autobiographiques.

Poursuivre avec  le superbe « Moderato cantabile » et  « Les petits chevaux de Tarquinia ».

 « La douleur », récit dont on ne sort pas indemne. Marguerite Duras attend son mari, Robert Antelme, (auteur de « l’Espèce humaine »,  l’un des grands textes sur la déportation en camp de concentration) ne sachant pas si il est mort ou non. A ses côtés, discret mais si présent Dionys Mascolo, ami de Robert Antelme, et futur mari de Marguerite Duras.

Glisser  vers des textes qui peuvent paraître plus déconcertants car d’un style plus décousu, fragmenté, si  » durassien »! « Détruire dit-elle »., « la maladie de la mort » , « le vice- consul »… Mais, commencer par ces textes peut aussi totalement envoûter le lecteur qui ne suivra pas l’itinéraire suggéré ci dessus (d’ailleurs non suivi par celle qui vous le propose!).

 Quand lire « le ravissement de Lol V. Stein, roman clé dans l’oeuvre de Marguerite Duras ? découvrir son théâtre et ses films (India Song , Iroshima mon amour d’Alain Resnais, dont elle a écrit le scénario) ?

Faîtes comme il vous plaira.  Chacun des textes lu éclaire le précédent, donne et prend  sens, et révèle au lecteur qu’il est en face d’une oeuvre littéraire. Associé dans un premier temps au mouvement du Nouveau Roman, elle devient dans la littérature française, une voix particulière : déstructuration des phrases, des personnages, de l’action et du temps, , pour évoquer des thèmes comme l’attente, l’amour, le désir et bien entendu « l’écriture ». Sans oublier son engagement politique.

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature Française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s