POETES JAPONAIS

Projetée dans l’herbe

Par l’averse

La cigale chante encore

Kyoshi Takahama (1874)

Rien qui m’appartienne

Sinon la paix du cœur

Et la fraîcheur de l’air

Issa Kobayashi

Le tonnerre cesse

Sur l’arbre éclairé du couchant

Recommence le chant des cigales

Masaoka Shiki (1867-1902)

Publicités
Cet article a été publié dans Accueil. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour POETES JAPONAIS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s