NOTRE PETITE VIE CERNEE DE REVES de Barbara Wersba (1932-

Editions Thierry Magnier (2008) Prix 9.80€ ISBN 9782844206763

Editions Thierry Magnier (2008)
Prix 9.80€
ISBN 9782844206763

Barbara Wersba a commencé une carrière d’actrice de théâtre pour ensuite se lancer dans l’écriture. Auteur de nombreuses histoires pour enfants, ce sont ses romans pour adolescents, et surtout ce roman écrit en 1968, et le seul traduit en France, qui l’ont fait connaître. Ses héros sont souvent des adolescents solitaires qui se battent pour faire entendre leur voix. Elle s’adresse à l’enfant en chaque adulte mais aussi à l’adulte niché dans chaque enfant.

Albert Scully vit dans une petite maison dans un petit lotissement une petite vie. Sa mère rêve de Beverly Hills et traverse la vie en croyant être une star de cinéma. Son père, courtier en assurances frustré, rêve d’être tranquille. Albert, lui, rêve tout simplement, et supporte de plus en plus mal le terne de son quotidien. Un problème de voisinage le fait rencontrer Orpha Woodfin, une vieille femme très originale. qui a eu une vie extraordinaire. Comédienne célèbre en son temps, elle a tout joué, Shakespeare, Ibsen, Rostand, Tchekhov, Shaw… sur les plus grandes scènes d’Europe. Avec Orpha, Albert tient enfin une interlocutrice à sa mesure : au fil des jours, tous les deux auront des conversations passionnantes sur l’art, l’écriture, la vie… Ainsi, auprès de cette très vieille femme, Albert s’éveille, s’éloigne de la vie médiocre de ses parents, découvre qu’avec peu on peut vivre très fort. La vieille femme célèbre, va proposer à Albert une vision positive de la vie. Elle devient la meilleure amie (et la seule) d’Albert et grâce à cette amitié, Albert sera armé pour la vie. Une amitié hors norme, une complicité qui traverse les générations. Une ode à la littérature et au théâtre, au mensonge aussi.

Trois ans avant le film américain Harold et Maude réalisé par Hal Ashby, Barbara Wersba publiait donc en 1968 The Dreamwatcher, titre traduit ici élégamment par Notre petite vie cernée de rêves qui rappelle une tirade de Prospero (Shakespeare  La tempête  IV 1) :

« We are such stuff as dreams are made on and our little life is rounded with a sleep » –« Nous sommes de la même étoffe que les songes et notre petite vie est cernée de sommeil »

Roman à partir de 13 ans

Publicités
Cet article a été publié dans LIttérature Anglo-Américaine, Romans à partir de 12 ans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s