LES DERNIERS JOURS DE STEPHAN ZWEIG de Laurent Seksik par Guillaume Sorel

Stephen Zweig s’est installé au Brésil en 1941 , fuyant le désastre de l’Europe. Il a écrit « Brésil, terre d’avenir« , édité en 1941 et malheureusement indisponible aujourd’hui, récit dans lequel il raconte sa fascination pour ce pays, ses espaces mais aussi l’enthousiasme qu’il ressent de voir comment des citoyens de toutes races, de toutes confessions entreprennent ensemble de construire un pays neuf.

zweig4Pour partir au Brésil avec Stephan Zweig, vous pouvez relire cette adaptation du roman de Laurent Seksik, Les derniers jours de Stefan Zweig qui évoque la fuite éperdue de l’écrivain dévoré par les démons du nazisme et ses propres tourments intérieurs.

L’exil brésilien des Zweig, de septembre 1941 à février 1942, devient une bande dessinée, sous le crayon de Guillaume Sorel.

Des fastes de Vienne à l’appel des ténèbres, nous suivons les six derniers mois du grand humaniste devenu paria et de son épouse. Passés successivement par l’Angleterre et les États-Unis après avoir fui l’Autriche, Stefan et Lotte avaient cru fouler au Brésil une terre porteuse d’avenir. Mais c’était sans compter avec l’épouvante de la guerre. Lotte, éprise jusqu’au sacrifice ultime, et Stefan Zweig, inconsolable témoin du  » monde d’hier « .

Publicités
Cet article a été publié dans Bandes Dessinées, Brésil. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s