VACANCES de Jean TARDIEU

Jean Tardieu 1903-1995

Jean Tardieu
1903-1995

VACANCES

Puisque les morts ne sont pas revenus,

que reste-t-il  à savoir aux vivants ?

 Puisque les morts ne savent pas se plaindre,

de qui, de quoi se plaignent les vivants ?

 Puisque les morts ne peuvent plus se taire,

est-ce aux vivants à garder leur silence ?

                Daniel Thérésin

pseudonyme de Jean Tardieu pendant la Résistance (dans l’Honneur des poètes) 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Poèmes à lire et relire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s