LA PEUR de Stephan Zweig (1881 – 1942)

LA PEUR

Editeur : Grasset (18 avril 2002)
Prix 8.55€
ISBN 9782246347231

Au début du siècle, à Vienne, Irène Wagner, jeune bourgeoise mariée, aimée de son mari, le trompe en cédant aux avances d’un jeune pianiste, par jeu et par envie de se divertir . Cet amant est d’ailleurs vite intégré dans l’ordre de sa vie jusqu’à ce que son secret soit découvert par une autre femme qui la poursuit et la soumet au chantage. Entre l’angoisse de tout perdre et l’impossibilité de tout dire, la peur s’installe, vertigineuse.

« La peur est bien pire que la punition, parce que cette dernière est quelque chose de précis ; forte ou petite, elle est toujours préférable à la tension horrible de l’incertitude. »

« Au fond, je n’arrive pas à comprendre que l’on puisse consciemment commettre un acte dangereux et ne pas avoir le courage de l’avouer. Cette peur mesquine de l’aveu je la trouve plus lamentable que n’importe quel crime. »

LA PEUR2« La Peur », publiée en France en 1935, est adaptée par Joseph Kessel pour le cinéma. Le film, connu sous le titre Vertige d’un soir, est réalisé en 1936 par Viktor Tourjansky avec Charles Vanel et Gaby Morlay. Le DVD est disponible chez LOBSTER (sortie en novembre 2013).

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature en langue allemande, Nouvelles, Un livre, un film. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s