LES PROIES de Thomas Cullinan (1919-1995)

Les proies

Editions Passage du Nord Ouest
Prix 24 €
ISBN 9782367870021

LES PROIES2

Editeur : Rivages (12 février 2014)
Collection : Rivages/Noir
Prix 10.65€
ISBN 9782743627096

Sortie au format poche le 12/02/2014.

Le 6 mai 1864, la forêt de la Wilderness est le théâtre de l’une des plus effroyables batailles de la guerre de Sécession qui oppose  l’armée rebelle de Robert Lee à celle du général de l’Union Ulysses Grant. Blessé, John McBurney, un caporal nordiste (Armée de l’Union), trouve refuge dans un pensionnat pour jeunes filles confédéré. Mais l’intrusion soudaine d’un mâle vient perturber la vie de recluses, pétrie de valeurs puritaines et de pulsions refoulées, des huit femmes qu’abrite encore l’institution. Objet de tous les fantasmes, le soldat va s’employer à les incarner avec un art consommé de la manipulation, jusqu’à une nuit où tout bascule. Dès lors, la haine sera sa seule maîtresse, la vengeance l’unique motivation de ses anges gardiens.

Mots de la traductrice Morgane Saysana : « L’intrigue principale ne couvre pas plus de quelques semaines mais sous la plume de Thomas Cullinan, le non-dit, les silences rythmés de soupirs, l’atmosphère calfeutrée de la pension aux allures de couvent finissent par occuper tant d’espace que l’œuvre devient monumentale. Un roman-fleuve tumultueux, édité en 1966, qui s’ancre dans la discordance née de la dichotomie : dichotomie entre les camps du Nord et du Sud, entre unionistes et confédérés, dichotomie entre les deux sexes qui constituent le genre humain, dichotomie entre un Vieux-Sud passéiste et rigide incarné par Miss Harriet et Miss Martha et un Nord cosmopolite, avant-gardiste et opportuniste incarné par John McBurney.

Thomas Cullinan dissèque l’anatomie de l’attraction et de la répulsion en observant les réactions d’une communauté face à un intrus, face à l’Autre. Méfiance, convoitise, désir, amour, jalousie, haine : le lecteur assiste à la naissance d’une multitude de sentiments malsains et contradictoires qui convergent en un crescendo vers le pire. »

En 1971, saisi par l’originalité de ce roman que les critiques littéraires américains qualifient de psychological sexual novel, Don Siegel le porte à l’écran, offrant enfin à Clint Eastwood un rôle d’exception aux antipodes de son image habituelle de gunfighter triomphant. (DVD Les Proies réalisé par Don Siegel).

Plus récemment, janvier 2013, Steven Spielberg a réalisé Lincoln avec Daniel Day-Lewis et Sally Field. Ce film relate les derniers mois de la vie du seizième président des Etats Unis entre famille et travail et plus précisément le vote du 13éme amendement de la Constitution abolissant l’esclavage.

Publicités
En passant | Cet article a été publié dans LIttérature Anglo-Américaine, Un livre, un film. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour LES PROIES de Thomas Cullinan (1919-1995)

  1. bib37008 dit :

    Je me suis laissée tenter par les conseils de Laurence. Très bon conseil si l’on veut évoluer dans son parcours de la littérature américaine. En pleine guerre de sécession, cette institution scolaire pour jeunes filles ressemble à une île perdue au milieu de l’océan. Vient s »échouer un jeune soldat nordiste. Un coq dans une basse-cour, c’est avant tout le terme qui me vient tout de suite en tête. Ensuite laissez-vous entrainer dans ce huis-clos qui aborde avec saveur tous les sujets de cette époque. Même sans grande connaissance de la guerre de Sécession, ce livre est une belle découverte. Ne vous laissez pas effrayer par les commentaires ci-dessus de la traductrice Morgane Saysana, ce livre est très accessible et parfois un rien « vaudeville’. John McBurney n’est pas pour moi un avant-gardiste mais un fieffé manipulateur (chaque femme lisant ce livre pourra se faire une opinion sur ce goujat de première). Dans le « remake » du film, je verrais bien l’acteur américain Bradley Cooper ou le très british Jude Law dans le rôle incarné par Clint Eastwood…
    Claudine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s