LA LETTRE ECARLATE de Nathaniel Hawthorne (1804-1864)

Editions Gallimard collection Folio 9782070369164 6 euros

Editions Gallimard
collection Folio
9782070369164
6 euros

A comme adultère : cette  lettre rouge,  brodée, Hester Prynne doit la porter à vie,  afin que sa faute soit indélébile. Le roman écrit en 1850, se situe dans la Nouvelle Angleterre du XVII sècle. Sur une période de sept années, le lecteur suit chacun des protagonistes, marqué à vie d’une façon ou d’une autre par cette lettre écarlate :  Hester Prynne, femme adultère,  Pearl sa fille née de l’adultère, Arthur Dimmesdale le père de l’enfant, rongé par la culpabilité et  dont Hester refuse de dévoiler l’identité aux villageois, Roger Chillingworth, le mari d’Hester, dont le seul but est de se venger de l’amant en le torturant psychologiquement. Nathaniel Hawthorne sonde les âmes humaines,  envahies par la passion, la culpabilité  et dénonce le puritanisme et ses excès. Henry James  dit de ce roman, qu’il était « l’œuvre la plus remarquable et la plus authentiquement américaine » qui existe.

Publicités
Cet article a été publié dans LIttérature Anglo-Américaine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s