LES LARRONS de William Harrison Faulkner (1897 – 1962)

FAULKNER LARRONS

Editeur : Gallimard
ISBN : 9782070394760
Prix : 8.10€

Les larrons est le dernier roman de William Faulkner. Il s’agit là d’une histoire heureuse, d’un éclat de rire qui succède à la douloureuse intensité d’une œuvre presque exclusivement dramatique.

En 1905, le grand-père de Lucius Priest achète une automobile qui sera parmi les premières à apparaître dans la ville de Jefferson. Pendant une absence de son grand-père, le petit garçon et le chauffeur s’emparent de la voiture et partent pour Memphis. Un passager clandestin apparaît en cours de route : Ned, un domestique noir de la famille. Arrivés à Memphis, Lucien et Boon, le chauffeur, s’installent dans une étrange «pension de famille», dont la tenancière est la Miss Reba de Sanctuaire. Mille péripéties les guettent.

Ce roman est une sorte de conte de l’âge d’or, un adieu souriant aux personnages qui, pendant tant d’années, ont été les compagnons de chaque jour du grand romancier.

« Un homme d’honneur peut tout supporter. Il fait face à tout. Un homme d’honneur accepte la responsabilité de ses actes et en supporte les conséquences, même s’il n’en était pas lui-même l’instigateur, même s’il les a simplement acceptés, n’a pas dit NON tout en sachant qu’il devait le faire(p405-406) »

Publicités
Cet article a été publié dans LIttérature Anglo-Américaine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s