LE TURQUETTO de Metin Arditi

venise3

Signé Ticianus, le tableau exposé au Louvre, L’Homme au gant, est attribué à Titien. Prêté en 2001 pour une exposition à Genève, l’historien d’art remarqua une différence chromatique entre l’initiale et la suite du nom. 

Intrigué, il procéda à une analyse classée dans des archives du département des restaurations mais ce n’est que depuis 2009, seulement, qu’une loi genevoise autorise l’accès à ces archives.

Dans ce roman, Metin Arditi retrace le parcours du Turquetto, disciple du Titien et auteur du fameux tableau.

Juif né à Constantinople, en terre musulmane vers 1519, Elie Soriano se découvre très tôt une passion et un talent exceptionnel pour le dessin. Un seul regard lui suffit pour mémoriser un visage et opérer un rendu d’une époustouflante exactitude mais sa religion lui défend les représentations humaines. Les événements familiaux l’amènent à s’exiler à Venise, terre chrétienne et siège des plus grands peintres de la Renaissance. Dans l’atelier qui le reçoit, on le surnomme tout de suite, Le Turquetto, « Le petit turc ». Il acquiert rapidement une notoriété, ouvre un atelier et les commandes affluent. Il se convertit au Christianisme et poursuit une carrière éblouissante. Son sens du trait, de la couleur et de l’expression le démarquent des autres artistes. On le considère même supérieur au Titien et au Véronais.

Ce roman étonnant se lit avec ferveur. Fruit de l’imagination de l’auteur, c’est en véritable conteur que Metin Arditi donne vie à un peintre majeur de la Renaissance italienne et nous transporte dans cette époque où naissance et religions imposent leur destin aux individus.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature Française, Venise. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour LE TURQUETTO de Metin Arditi

  1. bib37008 dit :

    Roman foisonnant ! Un vrai feu d’artifices de couleurs vénitiennes et d’épices orientales. Elie, dit « Le Turquetto », un génie de la peinture, venu clandestinement d’Orient ne doit pas dévoiler ses origines. Pourquoi ? à vous de le découvrir … Aventure, art, religion et passion se croisent dans ce roman passionnant. Dialogues pertinent, lecture fluide.
    Claudine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s