L’INTRUS de William Faulkner (1897 – 1962)

faulkner intrus

Editeur : Gallimard
ISBN : 9782070364206
Prix : 7.50€

« Si vous avez, en marge du train habituel, quelque chose que vous devez faire et qui ne peut attendre, ne perdez pas votre temps avec les hommes ; ils agissent d’après ce que votre oncle appelle les lois et les règlements. Allez chercher les femmes et les enfants : eux; ils agissent d’après les circonstances. » P 144

William Harrison Falkner dit William Faulkner est né en 1897 dans l’État du Mississippi. Il appartient à une vieille famille aristocratique ruinée par la guerre de Sécession. Après avoir tâté de différents métiers, vécu à New York et à Paris, il revient habiter dans son pays natal et s’installe à Oxford, Mississippi. Il partage désormais son temps entre la littérature et l’administration de ses terres. William Faulkner a reçu le prix Nobel en 1949 et le prix Pulitzer en 1954 . Il est mort le 6 juillet 1962.

À un critique qui lui demandait : « Que doit-on faire quand on vous a lu deux ou trois fois sans comprendre ? », il répondit : « Lire une quatrième fois. » Il manipule la chronologie, commence ses récits par la fin, embrouille les intrigues et les noms de personnages, dissimule les événements essentiels, multiplie les adjectifs, allonge ses phrases et semble prendre plaisir à rajouter l’obscurité à une réalité déjà chaotique. Pourtant, la richesse de l’œuvre justifie l’effort demandé au lecteur. La manipulation du temps, des analogies, des correspondances éclaire subtilement la signification profonde d’événements que le temps ordinaire embrouillait dans les apparences.

Grâce à l’Intrus (Intruder in the Dust) nous découvrons le personnage de Lucas Beauchamp « …tout le comté savait depuis la veille au soir que Lucas avait tué un Blanc. »Au lieu de simplement montrer l’injustice du racisme, Faulkner a pénétré dans la psychologie d’un homme noir, dont affront principal est qu’il refuse de jouer le « soumis nègre » pour ses voisins blancs et ce jusqu’au dernier mot du livre.

Intruder in the Dust a été transformé en un film de MGM du même nom réalisé par Clarence Brown en 1949 . Le film a été tourné dans la ville natale de Faulkner Oxford, Mississippi . Le DVD n’est disponible qu’en VO.

L’Oeuvre de Faulkner :

Monnaie de Singe (1926) : Premier Roman

Moustiques (1927)

Sartoris (1927) marque le début de l’œuvre originale de Faulkner et de la chronique du Yoknapatawpha.

Le Bruit et la fureur (1929)

Tandis que j’agonise (1930)

Sanctuaire (1931)

Lumière d’août (1932)

Pylône (1935)

Absalon ! Absalon ! (1936)

 l’Invaincu (1938)

le Hameau (1940), 

Descends, Moïse (1942)

l’Intrus (1948)

la Ville (1957)

le Domaine (1959)

les Larrons (1962) : son dernier roman.

Il publie aussi deux recueils de nouvelles, Treize Histoires (1931) et le Docteur Martino et autres histoires (1934), un conte symbolique, A Fable (1954), et une pièce de théâtre, Requiem pour une nonne (1951). 

Publicités
Cet article a été publié dans LIttérature Anglo-Américaine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s